Le don de Sophie : découvrir les talents de chacun

Un chant

Je te bénis mon créateur – Communauté du Chemin Neuf

Méditation

LA PETITE LUMIERE

Voir le préambule sur le QR Code chapitre 1 –
Deux formules possibles : vous utilisez vous-même le texte ci-dessous ou l’enregistrement.

Introduction

Le balayage corporel est une pratique de base de la méditation de pleine conscience. Son intention est double : renforcer la capacité attentionnelle et devenir « expert » de son corps, mais aussi de ses émotions !

Méditation de la petite lumière

Bonjour les enfants, c’est parti pour une nouvelle expérience : la petite lumière.

Tu es couché(e) sur le sol ou assis sur ta chaise.

Si c’est confortable pour toi, tes jambes sont décroisées, tes bras et tes mains posées là où c’est agréable. Prends un petit moment pour observer la pièce qui t’entoure. Puis, tu peux doucement fermer tes yeux.

Tu sens les endroits de ton corps qui touchent le sol, le tapis, ou la chaise. Tu sens tes pieds, tes cuisses, tes fesses, ton dos, peut être ta tête. C’est peut-être dur, mou, chaud ou froid, ou peut-être qu’il n’y a pas de sensation. C’est normal, tu ne dois pas ressentir quelque chose de spécial. Juste ce qui est là. Maintenant, tu peux observer ta respiration pendant quelques instants. Tu peux sentir l’air qui entre et qui sort…

A présent, tu peux imaginer une petite lumière à l’intérieur de toi. Comme si tu allumais une lampe de poche et que cette lumière t’aidait à être attentif à ton corps. Tu peux poser la petite lumière de ton attention sur tes pieds. Peut-être, peux-tu sentir tes chaussettes, tes chaussures, ou l’air sur tes pieds ou rien du tout. Tu observes simplement ce qui se passe.

Et puis doucement, tu fais monter ta petite lumière le long de tes jambes. Tu peux sentir des chatouillements, des picotements, la sensation d’un vêtement ou autre chose.

Tu sens ensuite tes genoux. Observe si tes genoux sont pliés ou allongés. Doucement, tu montes vers tes cuisses.

Il est possible que tes pensées te racontent plein de choses sur ce que tu dois faire après, ce que tu as fait hier, l’exercice de maintenant. Bravo, si tu remarques cela, c’est normal. Tes pensées fonctionnent ainsi, elles vagabondent. Alors doucement tu décides de ramener tout ton attention sur tes cuisses. À présent, tu diriges la petite lumière vers ton bassin. Tu sens tes fesses posées sur le sol ou sur la chaise. Quelles sont les sensations ? Ça peut être lourd, léger, ou toute autre chose.

Puis ta petite lumière continue son chemin et va maintenant se poser sur tes épaules. Observe tes épaules. Sont-elles serrées, levées vers tes oreilles. Si c’est le cas, tu peux tout doucement relâcher tes épaules. Ta petite lumière descend encore le long de tes bras. Tu sens peut-être un vêtement ou de l’air sur tes bras. Elle s’arrête un petit moment sur tes coudes. Observe si tu as envie de bouger. Peut-être de bailler ou autre chose. C’est normal observe ce qui se passe… puis la petite lumière continue tranquillement son chemin. Elle arrive maintenant sur tes doigts. Observe s’ils sont pliés, allongés. Si tu remarques que tes doigts sont serrés, tu peux doucement les relâcher. Ouvrir tes mains… Puis ta petite lumière se pose maintenant sur le bas de ton dos. Monte doucement, le long de ton dos. Peut-être peux-tu sentir tous les points de contact de ton dos sur le sol ou sur la chaise. Est-ce dur, mou, chaud ou froid ? As-tu des chatouillements, des picotements ? Prends le temps d’observer cela tranquillement.

Et si tes pensées te racontent plein de choses, c’est normal. Bravo de l’avoir remarqué, laisse filer tes penser et ramène toute ton attention sur le haut de ton dos.

À présent, ta petite lumière arrive sur ton cou. Ton cou fait le lien entre ton corps et ta tête. Continue à faire avancer cette petite lumière vers ta tête. Elle peut s’installer sur ton front. Est-il lisse, froncé ? prends le temps d’observer et de relâcher si nécessaire. Tu peux observer tes sourcils, tes yeux, ton nez. Reste quelques instants, en sentant l’air qui entre et qui sort de tes narines.

Tu peux ensuite poser cette petite lumière sur tes lèvres, dans ta bouche. Observe tes dents. Sont-elles serrées, ou non ?

Puis cette petite lumière quitte ton visage et se dirige sur ta poitrine. Là où ton cœur bat. À cet endroit tu peux sentir ta poitrine monter et descendre, au rythme de ta respiration…

Enfin, tu poses ta petite lumière sur ton ventre. Ton ventre se gonfle quand tu prends de l’air et se dégonfle quand tu sors de l’air. Si tu le souhaites, tu peux poser une main sur ton ventre. En sentant ta respiration à cet endroit. Et à partir de ton ventre, tu peux sentir ton corps tout entier qui respire. À présent tu peux prendre une grande respiration… puis tu peux doucement rouvrir les yeux, reprendre contact avec la pièce qui t’entoure, et si ton corps en a besoin tu peux t’étirer, bailler, et puis doucement te rassoir si tu étais couché.

À bientôt, bonne journée.

Enregistrement de la méditation :


 

Ateliers pédagogiques pour tous :

La journée (ou ½ journée) des Talents

Partager votre classe en 5 groupes ; chaque groupe d’enfants passe à tour de rôle dans les 5 stands et réalise l’activité proposée.

  • Poste 1 : Créatif (fabriquer une fleur en mouchoir, en papier ou en pâte à modeler)
  • Poste 2 : Sportif (tirs à l’arbalète, pirouettes, etc.)
  • Poste 3 : Musical (chanter une chanson, jouer du xylophone ou autre instrument de musique)
  • Poste 4 : Danse (cerceaux, rubans, hiphop, etc.)
  • Poste 5 : Jeux (puzzles, lancer de balles, etc.)

D’autres idées de stand sont possibles, et déclinables à l’infini : cuisine, jardinage, bricolage …

J’aime être moi

Une adaptation du projet éducatif de la nouvelle Fondation, pour faire découvrir aux enfants qu’il est bon d’être soi-même, et de s’aimer tel que l’on est. Chacun, nous débordons des talents que Dieu a mis en nous. Ils sont des biens précieux capables de faire fleurir la vie autour de nous.

(la suite : QR Code chapitre 6B)